Vaincre l'humidité à l'intérieur de votre maison ou de votre appartement

de l'humidité

L’humidité à l’intérieur d’une maison ou d’un appartement peut être un vrai fléau. Non seulement, l’eau accumulée dans l’air créée des tâches sombres sur les murs, mais cela peut poser des problèmes pour votre santé, en particulier au niveau respiratoire.

L’humidité est donc un vrai problème. Si votre logement est trop humide vous pouvez « faire » plus de rhume et donc tomber malade plus souvent.

De la même manière, les enfants peuvent être soumis à plus de bronchites. Il est donc très important de vérifier l’humidité de votre logement régulièrement (surtout si vous avez des enfants).

Comment savoir si votre intérieur est trop humide ?

Tout d’abord, il n’est pas toujours aisé de détecter l’humidité dans une maison. Si vous vivez dedans, vous avez pu voir des taches sombres sur les murs.

Ces taches sont créées par l’eau qui est dans l’air de votre intérieur. En raison de la différence de température entre les murs et l’air, l’eau se dépose sur la peinture, les murs et les fenêtres. D’ailleurs, si vous avez de la buée sur les fenêtre de votre chambre le matin, c’est le signe que votre logement est trop humide.

L’eau peut donc se déposer sur votre papier peint qui commence à pourrir (c’est en fait un petit champignon qui se forme sur votre pur) et créée des plaques noires.

Cependant, il est maintenant possible d’utiliser des matériaux spécialement conçus pour résister à l’humidité (placo-plâtre, papier peint, peinture, etc.).

Ces symptômes ne sont donc pas nécessairement visible de cette manière. Mais, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de tâches que votre air n’est pas humide.

Le moyen le plus simple est donc d’utiliser des hygromètres pour mesurer le taux d’humidité dans l’air. Ainsi, vous aurez un bon aperçu de l’humidité présente dans le logement.

Le taux d’humidité peut différer en fonction des pièces, il est donc judicieux d’en placer dans différentes chambre et pièces pour avoir une bonne idée d’ensemble.

Vous pouvez utiliser deux types d’hygromètres : analogiques à aiguille simple ou électronique. Les premiers ne sont pas très précis et permettent d’avoir une idée un peu vague du taux d’humidité. Les hygromètres électroniques sont par contre plus perfectionnés et mesurent avec plus de précision que les hygromètres analogiques.

Je conseille toujours les hygromètres électroniques plus précis, mais j’ai aussi des hygromètres analogiques simples dans quelques pièces pour observer les changements d’humidité en fonction des saisons (si vous avez des enfants en bas âge vous savez qu’ils très sensibles à ce facteur).

Comment lutter contre l’humidité ?

une dame qui ouvre une fenêtre

Si vous avez un problème d’humidité dans votre intérieur, il faut essayer d’en trouver la raison. Généralement, c’est un défaut de ventilation qui est la cause du soucis.

Dans ce cas, il convient de vérifier que les fenêtres respectent les normes en matière d’ouvertures.

Il faudra voir aussi quel type de ventilation est utilisé en fonction du type de chauffage : les chauffages centraux ou les chauffages électriques n’ont pas nécessairement les mêmes besoin en ventilation.

Si vous avez un système VMC, voyez avec un spécialiste si vous n’avez pas le moyen de le régler mieux ou de créer une nouvelle évacuation pour mieux ventiler la pièce trop humide.

Malheureusement, si vous êtes locataires et que le propriétaire du logement ne souhaite pas faire ces travaux ou ces études, il faudra que vous lutiez avec vos propres moyens contre l’humidité.

Pour cela il faudra utiliser des absorbeurs d’humidité.

Les absorbeurs d’humidité chimiques

Il existe deux catégories d’absorbeurs d’humidité : les chimiques qui utilisent une espèce de sel et les électriques qu’on appelle déshumidificateurs.

Les absorbeurs chimiques sont les moins chers. Leur fonctionnement est simple : on place dans un bac en plastique une sorte de pain de sel qui va attirer l’humidité dans l’air. L’eau sera recueilli dans le bac en plastique.

Régulièrement, il faudra donc vider le bac mais aussi « recharger » l’absorbeur en utilisant un nouveau « pain » de sels.

Ces absorbeurs sont vendus par différentes marques, mais c’est surtout ceux vendus par Rubson qui sont connus du grand public. Vous pouvez utiliser n’importe quelle marque : le fonctionne sera le même.

Ces absorbeurs chimiques fonctionnent très bien lorsque le problème n’est pas important. Ils ont l’avantage d’être économiques et simples d’utilisation.

Mais, pour une utilisation plus régulière (voir sur une année ou plus) et plus efficace, il existe des machines qui font un bien meilleur travail : les déshumidificateurs.

Le déshumidificateur électrique

J’ai vécu dans un petit appartement parisien de 26m² dont l’air été très humide.

Le logement était ancien et situé en rez-de-chaussé, ceci explique peut-être cela.

Toujours est-il que j’ai rapidement compris que les absorbeurs d’humidités simples de chez Rubson (ou tout autre marque) étaient bien insuffisant compte tenu du problème.

Je me suis donc procurer un déshumidificateur électrique.

Le fonctionne de ces appareils est très simple : on le branche sur le secteur et un « moteur » permet de récupérer l’eau qui se trouve dans l’air qui se déverse par la suite dans un bac en plastique.

Il suffit donc de temps en temps de vider l’eau.

Il y a différents appareils qui sont plus ou moins efficaces en fonction du prix, de la contenance du réservoir d’eau et des fonctions.

S’il y a bien quelque chose à faire c’est de prendre un des appareils les plus puissants. Il faudra compter plus de 100€ ou 150€, mais cela vaut vraiment le coup si vous avez des pièces très humides.

Ces appareils possèdent un hygromètre intégré. Il est alors possible de les laisser en marche avec un réglage simple. Par exemple, vous pouvez demander à l’appareil de ne fonctionner que lorsque le taux d’humidité dans l’air dépasse les 70%, 75%, etc.

C’est très pratique et cela permet de ne faire fonctionner le déshumidificateur que lorsqu’une pièce en a besoin et de garder l’air sain.

Rien n’y fait, mon air est toujours humide

Il arrive dans des cas extrême que votre air reste humide même en utilisant régulièrement un déshumidificateur électrique.

Si vos murs restent humide c’est ne donc peut-être pas un problème de ventilation mais une autre cause parmi lesquelles :

  • remontée de l’eau par capillarité
  • infiltration d’eau depuis les sols
  • infiltration lié à une canalisation défaillante
  • infiltration par le toit (la pluie)
  • etc.
  • Dans tous les cas, il sera nécessaire de faire venir un professionnel pour vous aider à diagnostiquer le problème et vous assurer de pouvoir vivre en sécurité et en bonne santé.